Partitions Tomplay

Tombooks

OBTENIR - Dans l'App Store

Afficher
Dotted image overlay

Les dix plus beaux concertos abordables pour les pianistes amateurs

Écrit par
Gwenn Daniel
A propos de l'auteur
Passionnée par la musique depuis son plus jeune âge, Gwenn Daniel a étudié le piano au conservatoire tout en ayant une activité musicale soutenue en dehors. C’est avec une curiosité toujours en éveil que cette jeune professeur de piano nous fait découvrir la musique de toutes les époques et de tous les styles. Elle met aujourd’hui ses talents littéraires et musicaux au service de Tomplay, prenant plaisir à vous faire découvrir l’histoire des grands classiques et à vous guider dans le vaste choix de partitions proposées par Tomplay.
Date de publication
08/02/2019
Afficher/masquer les détails

Les dix plus beaux concertos abordables pour les pianistes amateurs

Lorsque l’on aborde un concerto au piano, il peut être difficile de savoir par quels concertos faciles commencer, ou bien comment choisir le mouvement qui vous convient le mieux. C’est pourquoi nous avons dressé une liste non exhaustive de mouvements de concertos afin de vous guider dans ce choix, que vous soyez pianiste amateur ou professeur souhaitant aborder un concerto avec l’un de vos élèves.

Nous avons inclus pour chaque mouvement le lien vers la partition interactive correspondante, vous permettant d’exercer la partie piano, accompagné par un enregistrement professionnel de l’orchestre.  

concertos

Mozart : 2ème mouvement du Concerto n° 23 en la majeur, K. 488

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

C’est alors qu’il se trouve à Vienne que Mozart se penche sur l’écriture de ce concerto. Composée en 1786, l’œuvre est contemporaine de son opéra Les Noces de Figaro. Devenu aujourd’hui un véritable « tube » utilisé abondamment dans la musique de film et la publicité, il ne perd pourtant rien de sa beauté et de sa qualité musicale. Les plus grands pianistes comme Vladimir Horowitz, Hélène Grimaud, Arthur Rubinstein, Murray Perahia l’ont interprété. Les chefs d’orchestre les plus prestigieux l’ont dirigé. Olivier Messiaen, lorsqu’il évoque le Concerto n° 23 de Mozart, affirme que c’est le « plus parfait de tous, sinon le plus beau ».

Pour le sublime deuxième mouvement de ce concerto, l’Adagio, Mozart choisit une forme ternaire et crée un dialogue entre piano et premier violon, illustration d’un balancement nostalgique, proche du désespoir, mais où la lumière ne cesse pourtant de percer.

Le déchiffrage de L’Adagio est facilement abordable ; c’est d’avantage l’interprétation que ce mouvement invite à travailler, imposant un toucher précis dans le but de délivrer les nuances les plus délicates. Le dosage de la pédale est également intéressant à mettre en place, sans s’avérer trop complexe. Certaines mesures invitent même à l’improvisation, donc Mozart était fervent adepte.

N’hésitez pas à télécharger le sublime 2ème mouvement lent et techniquement abordable du Concerto n° 23 de Mozart via l’application Tomplay. Appuyez-vous sur les nombreux outils qu’offre l’application afin d’optimiser votre apprentissage : annotez votre partition, adaptez le tempo pour travailler à votre rythme, ou répétez des mesures en boucle. Quand vous vous sentez prêt, lancez-vous et profitez d’un enregistrement de l’orchestre synchronisé avec la partition pour vous accompagner !

 

Bach : 2è mouvement du Concerto n° 2 en mi majeur, BWV 1042

Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

C’est dans les Concertos pour violon de Vivaldi, dans l’Opus 3 en particulier, que Bach puise son inspiration pour l’écriture de certaines de ses pièces. C’est le cas pour le Concerto n° 2 en mi majeur, une œuvre forte et poignante.

Le mouvement que nous vous conseillons d’aborder est, ici aussi, un Adagio, dont la difficulté du déchiffrage et de l’interprétation sont plutôt équivalentes. C’est à la souplesse de votre main-gauche que fera d’avantage appel l’exercice de ce mouvement, car c’est elle qui conduit la mélodie au piano en réponse au violon.

Accompagné par un orchestre à cordes enregistré sur une piste audio de très haute qualité, vous aurez l’option de vous enregistrer et d’imprimer votre partition annotée si vous le souhaitez. Une occasion de se familiariser avec l’art de l’ornementation - réalisée dans notre partition - chère à Jean Sébastien Bach !

 

Beethoven : 2è mouvement du Concerto n°5 en mi majeur, Op.73

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Ecrit quasiment en même temps que ses 5ème et 6ème symphonies, il s’agit du dernier des cinq concertos pour piano composés par Beethoven. Commencé en 1808, alors que l’Autriche se prépare à entrer en guerre contre Napoléon, la composition du concerto est même stoppée lors de l’invasion de l’Autriche par la Grande Armée. Quelques pages d’esquisses sont d’ailleurs annotées de mots tels que : « chant de triomphe », « attaque » ou « victoire », reflétant l’atmosphère guerrière de l’époque.

C’est le 2ème mouvement Adagio un poco mosso que vous allez pouvoir aborder grâce à l’application Tomplay. Contrairement au reste de l’œuvre jugée très héroïque, cette partie en si bémol majeur se veut très chantante et contraste avec le reste de l’œuvre. Dans ce mouvement lent, l’enregistrement audio de haute qualité vous permettra de fondre votre interprétation avec l’orchestre pour dérouler une mélodie riche en broderies, proche de la méditation.

 

Grâce à la technologie de l’application Tomplay, vous pourrez jouer ce mouvement accompagné par un orchestre professionnel ! Vous pourrez également adapter le tempo à vos progrès dans l’interprétation de la partition, utile pour travailler les nombreuses montées et descentes de ce sublime mouvement, et reprendre à votre gré les mesures qui ne vous satisfont pas, en activant la fonctionnalité ‘boucle’.

 

Ravel : 2ème mouvement du Concerto en sol majeur, M. 83

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Créé à Paris dans la fabuleuse salle Pleyel en 1932, le Concerto en sol majeur de Maurice Ravel est son avant-dernière œuvre achevée. A l’image de son Concerto pour la main gauche, il fut écrit pour honorer la commande du chef d’orchestre de l'Orchestre symphonique de Boston et fut composé en deux ans. Bien que construit selon les caractéristiques des canons de l’ère classique, ce concerto contient de nombreuses références au jazz et demeure aujourd’hui l’une des pages les plus interprétées de Ravel.

Tomplay vous propose un enregistrement de haute qualité de la partie orchestrale pour vous accompagner dans l’interprétation du second mouvement Adagio assai. C’est à vous de débuter le mouvement en jouant une mélodie longue et expressive, avant que l’orchestre ne vous rejoigne discrètement à la 34ème mesure dans ce recueillement virtuose aux couleurs délicates propres à Ravel.

Du point de vue rythmique, l’organisation de la mesure à ¾ peut poser quelques soucis de mise en place pour les plus jeunes élèves. Pour leur permettre de placer au mieux les accents créant l’impression binaire, le métronome intégré à l’application sera d’une grande utilité et les aidera à maitriser le mouvement de valse à la main gauche, tandis que la main droite cherche à le contrarier.  

 

Haydn : 2ème mouvement du Concerto n° 11 en ré majeur 

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Composé vers la fin des années 1770 pour le clavecin ou le pianoforte, le Concerto n° 11 de Joseph Haydn ne sera publié à Paris qu’en 1784. Bien qu’il ne reste aucune partition originale de tout le concerto, les deux cadences des 1er et 2ème mouvements que l’on possède sont celles interprétées à l’époque par le compositeur lui-même.

C’est d’ailleurs à la cadence du Poco Adagio que l’application Tomplay vous offre de vous exercer, accompagné par un orchestre et par un enregistrement play along de qualité. Grâce à la partition qui défile sur votre tablette, l‘immersion dans la musique est totale et vous pourrez vous aider ou vous inspirer de l’enregistrement professionnel de l’œuvre disponible dans la partition. Plongez-vous dans l’ère du concerto classique à travers l’interprétation de ce deuxième mouvement lent !

Bach : 2ème mouvement du Concerto n° 4 en la majeur, BWV 1055

Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Contrairement à de nombreux autres concertos de Bach, les thèmes du Concerto n° 4 ne sont pas repris de compositions antérieures. Dans ce concerto en trois mouvements écrit à l’origine pour clavecin, orchestre à cordes et continuo, c’est le Larghetto ternaire, très expressif et mélancolique en fa dièse mineur qui sera accessible, même aux pianistes en perfectionnement.

Assez proche d’un mouvement « a la siciliano », sans contenir le rythme typique de ce mouvement, le Larghetto donnera l’occasion de travailler son expressivité de façon approfondie avec la possibilité qu’offre l’application Tomplay de s’enregistrer et de se réécouter. Etre accompagné dans ses efforts par un enregistrement de qualité de l’orchestre, en plus d’encourager à tenir le tempo et à avancer dans l’interprétation pièce, est une bonne façon de progresser et de prendre plaisir à répéter.

Bach : 2è mouvement du Concerto n° 6 en fa majeur, BWV 1057

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Ce concerto baroque pour clavecin, deux flûtes à bec, cordes et basse est en fait une transcription de l’un des célèbres concertos brandebourgeois, le n° 4 en sol majeur. Il s’agit de l’unique concerto pour clavecin dont l’accompagnement ne se limite pas aux cordes puisqu’on y entend notamment une partie de flûte d’une grande importance.

C’est avec cet instrument que vous pourrez concerter lors de votre interprétation de l’Andante, second mouvement en ré mineurL’application Tomplay vous permet d’annoter votre partition pour mieux répéter avant de l’interpréter avec l’orchestre à cordes, le continuo et les 2 flûtes à bec. Ne vous affolez pas pour le déroulement régulier et continu des croches, l’application Tomplay vous donne la possibilité de ralentir ou d’accélérer le tempo de l’accompagnement pour l’adapter à vos capacités et progrès.

Mozart : 2ème mouvement du Concerto n° 12 en la majeur, K. 414

• Cliquez ici pour découvrir la partition avec l'orchestre pour vous accompagner !

Faisant partie d’un cycle de trois concertos de jeunesse, le concerto n° 12 en la majeur est un concerto pour piano et orchestre que Mozart écrit à Vienne à l’automne 1782. Commençant par une longue introduction de l’orchestre, le mouvement lent Andante permettra aux pianistes de faire connaissance avec l’exigence et la perfection du concerto classique et d’interpréter une œuvre où le soliste doit tenir son rôle avec talent.

Dans ce mouvement, Mozart met en valeur le piano en lui confiant une partition assez technique et brillante, où les nombreux solos expressifs restent accessibles aux interprètes de niveau intermédiaire. On y trouve par exemple de nombreux trilles que vous pourrez parfaire au fil de votre travail avec Tomplay, grâce au ralentisseur de tempo intégré. C’est un travail de précision qui sera motivé par le plaisir de s’entraîner tout en étant accompagné par un enregistrement live de l’orchestre !

Mozart : 2ème mouvement du Concerto n° 21 en do majeur, K. 467

Cliquez ici pour créer votre compte Tomplay et découvrir la partition gratuite avec l'orchestre pour vous accompagner !

Composé trois ans après le concerto évoqué précédemment, le concerto n° 21 de Mozart est lui aussi une page célèbre du compositeur classique, en particulier son deuxième mouvement en fa majeur. Les pianistes auront précisément 104 mesures pour se laisser imprégner par cet Andante au caractère paisible et majestueux.

Utilisé dans des bandes originales de films, ce mouvement offrira aux jeunes interprètes de quoi s’entrainer à l’art de la modulation mozartienne en étant accompagné par 1 flûte, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, des timbales et le quatuor à cordes. Dans cet Andante soutenu par un déroulement régulier de triolets de croches joué aux cordes avec sourdine, le pianiste interprète une cantilène ne modulant pas moins de 20 fois en 100 mesures. Aucune crainte à avoir cependant pour repérer ces changements de tonalité: l’application Tomplay vous permet d’annoter les dièses et les bémols et toutes altérations accidentelles d’un simple clic sur votre partition, et de répéter en boucle les mesures les plus coriaces. Vous pourrez alors imprimer votre partition, ou lancer le défilement automatique des portées directement depuis l’application, avant de l’interpréter avec la piste audio  haute qualité de l’orchestre.

Le 2ème mouvement du Concerto n° 21 de Mozart est disponible gratuitement sur Tomplay: créez simplement un compte en cliquant ici et utilisez la partition interactive gratuitement depuis votre compte !

Bach : 2è mouvement du Concerto n° 1 en ré mineur, BWV 1052

• Cliquez ici pour découvrir la partition gratuite avec l'orchestre pour vous accompagner !

Provenant certainement d’une partition écrite à l’origine pour violon, le concerto n° 1 de Jean-Sébastien Bach utilise des thèmes empruntés à plusieurs parties instrumentales de ses cantates BWV 146 et BWV 188. Carl Philipp Emanuel Bach, le fils de Jean-Sébastien Bach, a lui aussi travaillé à la réécriture de cette partition avant que son père ne la reprenne vers 1738 pour l’achever.

Dans le deuxième mouvement de ce concerto, c’est le calme qui règne après un Allegro très mouvementé. L’orchestre nous berce de couleurs sombres tandis que le piano vient apporter une touche de lumière et de légèreté.

En interprétant l’Adagio avec l’application Tomplay, les pianistes apprécieront le caractère assez ombrageux voire méditatif de la partition. La partie mélodique du clavecin contient de nombreuses ornementations et fioritures qui lui confèrent un rôle important. Et pour bien placer vos ornementations baroques, rien de tel que le métronome intégré à l’application. Au fur et à mesure de vos progrès, vous pourrez accélérer le tempo de tout l’orchestre pour accéder à l’idéal « Ruhig » - Adagio - souhaité par Jean-Sébastien Bach (entre 60 et 80 à la noire). N’hésitez pas à vous inspirer de l’enregistrement professionnel de la partie piano pour vous épauler dans la mise en place rythmique, ainsi que dans l’interprétation.

Ajouter un commentaire...

  • Pianiste1992
    10/12/2018
    Très intéressant!
    Votre commentaire sera publié une fois approuvé
    Annuler
  • 10/12/2018
    très intéressant
    Votre commentaire sera publié une fois approuvé
    Annuler
  • Martina A. Catella
    13/12/2018
    Superbe initiative
    Votre commentaire sera publié une fois approuvé
    Annuler
  • Martina A. Catella
    13/12/2018
    Superbe initiative
    Votre commentaire sera publié une fois approuvé
    Annuler

Articles recommandés

Voir tout

La vie romantique de Chopin à travers 10 de ses plus grandes œuvres

Gwenn Daniel
05/03/2019
Lire l'article

Les plus beaux morceaux de Schubert à jouer au piano

Antonin Scherrer
27/02/2019
Lire l'article