Nous utilisons des cookies sur ce site pour assurer le meilleur service possible. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Les plus beaux morceaux de Satie pour piano

Écrit par
Clara Avrillier
A propos de l'auteur
Initiée à la musique dès son plus jeune âge, Clara Avrillier a commencé par chanter dans les chorales. Après un période de percussionniste dans plusieurs orchestres, elle s’est concentrée sur l’étude du piano et de la musique classique. Titulaire également d’un master en linguistique, elle se fait aujourd'hui un plaisir de vous guider dans votre expérience Tomplay.
Date de publication
24/05/2021
Afficher/masquer les détails

Les plus beaux morceaux de Satie pour piano

Nous vous présentons dans cet article une sélection des dix plus beaux morceaux d’Erik Satie pour le piano. En plus des célèbres Gnossiennes et Gymnopédies, nous vous proposons deux autres morceaux courts. Sur l’app Tomplay, vous trouverez diverses fonctionnalités qui vous aideront dans votre apprentissage, comme l’indication des doigtés, la possibilité d’ajuster le tempo ou d’annoter votre partition par exemple. 

Erik Satie est un compositeur français, né en 1866 en Normandie. A l’âge de 12 ans il part vivre à Paris avec son père qui s’est remarié à une professeur de piano. Cette dernière  enseigne à Erik les bases du piano et l'inscrit au Conservatoire national.

Lors de cette première expérience å l’école de musique, le professeur de Satie le surnomme « l’étudiant le plus paresseux ».Cette réputation peu flatteuse a poursuivi le jeune Satie durant des années. Et pourtant, cela ne l’empêchera pas de terminer ses études premier de classe ! 

En plus de ses dons pour la musique, Satie était connu pour sa personnalité excentrique et ses singularités assumées ; il ne se nourrissait par exemple que de nourriture blanche ou encore possédait une collection impressionnante de parapluies... Son caractère original se reflète dans sa musique dont nous vous proposons une sélection ici:

▶️️  Jouez les plus beaux morceaux de Satie pour piano

Les Gnossiennes

Les Gnossiennes sont une série de six morceaux pour piano. Le mot «gnossienne» a été inventé par Satie pour décrire un nouveau type de musique, différent de tous les autres styles de l'époque. La fin du 19ème siècle marque la fin de l'ère romantique, une ère musicale dominée par la passion, l'énergie, l'expression et le drame. Les Gnossiennes se démarquent complètement de ce style.

Les premières Trois Gnossiennes ont été publiées en 1893, tandis que les trois dernières n'ont été publiées qu'en 1968, longtemps après la mort de Satie.

Il est intéressant de noter que les trois premières Gnossiennes ont été écrites sans indication de la mesure ni barres de mesure, autrement dit, en temps libre. La Gnossienne n° 4 est également écrite en temps libre, contrairement à la Gnossienne 5 qui est plus conventionnelle avec indication de la mesure et des barres de mesure. 

Les Gnossiennes sont de courts morceaux d’ambiance. Elles peuvent être interprétées de façons diverses, ce qui est à la fois intéressant et difficile pour les pianistes. 

Retrouvez la collection des 5 Gnossiennes ici.

1. Gnossienne n° 1

▶️️  Jouez Gnossienne n° 1 pour piano seul

Ce premier morceau est lent, constitué d’accords répétés et d’une mélodie simple. Mais ne vous laissez pas tromper par cette apparente simplicité : c’est exactement cela qui rend la musique de Satie magnifique mais difficile. L’autre défi de ce morceau est l’utilisation de la pédale. Trouver l’équilibre entre une utilisation efficace de la pédale sans créer un son dominateur nécessite l’entrainement.  

Pour vous aider dans l’apprentissage de la Gnossienne n° 1, Tomplay vous offre plusieurs fonctionnalités utiles, telles que les doigtés ou la possibilité d’annoter votre partition entre autres.

2. Gnossienne n° 2

▶️️  Jouez Gnossienne n° 2 pour piano seul

Avec étonnement est le marquage de cette deuxième Gnossienne. Elle peut être interprétée de différentes manières mais si vous écoutez l’enregistrement piano sur Tomplay, vous comprendrez la logique de Satie : à la suite des triolets, la progression d’accords nous amène dans une direction inattendue, ce qui peut d’ailleurs être assez déroutant pour l’auditeur.  

Écoutez l’enregistrement de Gnossienne n° 2 sur Tomplay.

3. Gnossienne 3

▶️️ Jouez Gnossienne n° 3 pour piano seul

Comme la première pièce, la troisième Gnossienne est marquée lent et reflète la personnalité excentrique de Satie, car elle est parsemée de marquages intéressants : « Conseillez-vous soigneusement », « de manière à obtenir un creux » et bien d'autres indications non conventionnelles sont indiquées dans ce morceau. Elles donnent certainement lieu à un débat intéressant sur la manière de les exprimer au piano.

Pour équilibrer ce marquage étrange, le morceau suit une structure plus organisée (même s’il est en temps libre). Ce qui est certain, c’est que cette composition est très belle et elle mérite d’être abordée.

Retrouvez la partition pour Gnossienne n° 3 sur l’app Tomplay.

4. Gnossienne n° 4

▶️️  Jouez Gnossienne n° 4 pour piano seul

Il y a une différence entre la Gnossienne n° 4 et les trois premiers morceaux, que vous remarquerez sans doute. A la main gauche, les accords répétés et la mélodie mélancolique cèdent la place à un accompagnement fluide, tandis que la main droite joue la mélodie éthérée en intervalles.

Les doigtés occupent une place importante dans ce morceau. Afin de vous aider dans votre apprentissage, profitez des doigtés proposés par Tomplay. Profitez également de la fonctionnalité annotations pour entourer les altérations. La partition pour Gnossienne n° 4 est de niveau intermédiaire et constitue une bonne transition après l’étude des trois premières Gnossiennes de niveau facile à intermédiaire.

5. Gnossienne n° 5

▶️️  Jouez Gnossienne n° 5 pour piano seul

Enfin nous avons la Gnossienne 5 avec indication de la mesure et barres de mesure. Le rythme risque de vous donner le vertige, il est donc important de prendre votre temps. Cette Gnossienne diffère des autres dans le sens où elle est un peu plus rapide, modéré, plus structurée et plus joyeuse. 

Interprétez Gnossienne 5 sur l’app Tomplay et ajustez le tempo afin de maîtriser le rythme.

6. Menus propos enfantins – No. 2 Ce que dit la petite princesse des tulipes

▶️️ Jouez Menus propos enfantins – N° 2 Ce que dit la petite princesse des tulipes pour piano seul

Si vous débutez au piano, il est intéressant de savoir que Satie a composé plusieurs morceaux pour débutants. Les Menus propos enfantins, publiés en 1914, ont été écrits pour les enfants mais restent intéressants pour tous les amateurs de piano. 

Le N° 2, Ce que dit la petite princesse des tulipes, est un morceau qui fait travailler les cinq doigts des deux mains, ce qui est très utile lorsqu’on débute. Souvent nous entraînons notre main dominante en oubliant la main qui nécessite plus d'entraînement ! 

La personnalité de Satie passe encore au premier plan, avec l’ajout d’un texte amusant. 

Découvrez la partition Tomplay de Menus propos enfantins.

Les Gymnopédies

Les Gymnopédies pour piano seul sont les pièces les plus connues de Satie. Ce sont trois compositions courtes, écrites en 1888 mais publiées seulement au début du 20ème siècle. L’ambiance et le style des trois sont similaires ; sereines et tranquilles.

L’ami de Satie, Claude Debussy, a fait des arrangements pour orchestre de la première et de la troisième Gymnopédie, ce qui a contribué à faire connaître les morceaux et Satie en tant que compositeur. 

Les trois compositions suivent un fil rouge : une indication de mesure ¾ et un marquage lent, mais avec une variation. Regardons ensemble. 

Retrouvez la collection des Trois Gymnopédies ici.

 

7. Gymnopédie n° 1

▶️️  Jouez Gymnopédie n° 1 pour piano seul

La première Gymnopédie est la plus connue et elle est apparue dans d’innombrables films, séries et documentaires, y compris Les Simpson !

Lent et douloureux ne donne pas l’image de la détente, mais le mouvement de la main gauche entre deux simples notes a un effet méditatif. L’ambiance enchanteresse de cette belle composition est présente tout au long du morceau, même dans le passage mineur. 

Découvrez la partition Tomplay de la Gymnopédie No.1 avec les doigtés.

8. Gymnopédie n° 2

▶️️  Jouez Gymnopédie n° 2 pour piano seul

La deuxième Gymnopédie est lent et triste, ce qui représente une petite contradiction car le morceau est en do majeur. La musique commence avec les mêmes deux notes que la première Gymnopédie, en créant une atmosphère de sérénité et de tranquillité avant de nous proposer une progression d’accords divers.

Entraînez-vous à jouer la Gymnopédie No.2 de Satie avec les partitions interactives Tomplay.

9. Gymnopédie n° 3

▶️️  Jouez Gymnopédie n° 3 pour piano seul

La dernière gymnopédie est lent et grave et clôt cette série de compositions dans le calme. Le défi de ce morceau est le tempo, car on a souvent envie d’accélérer en le jouant. Essayez de souligner la mélodie de la main droite, ainsi que l’expression du morceau. 

Dans l’application Tomplay, vous trouverez la partition Gymnopédie No.3 avec les doigtés.

10. Je te veux

▶️️  Jouez Je te veux pour piano seul

La dernière partition dans cette Collection Satie est Je te veux, une valse joyeuse. Satie a composé ce morceau sur les paroles de la chanson de son ami Henry Pacory. Il a dédié cette valse à Paulette Darty, une femme qu’il accompagnait de temps en temps au piano. Les paroles ont un caractère érotique qui se traduit dans la légèreté de la musique. 

Il y a de nombreux éléments à maîtriser dans ce morceau. Tout d'abord, une partie de la mélodie est jouée en octaves, ce qui prend du temps à maîtriser. Ensuite, comme pour la plupart des valses, il est difficile d’équilibrer la première et les deuxième/troisième notes de chaque barre.

Mais il vaut la peine d’apprendre ce beau morceau qui vous fera sans aucun doute progresser. 

Vous trouverez la partition avec doigtés de Je te veux dans l’application Tomplay. Vous avez également la possibilité d’ajuster le tempo afin de mettre facilement en place les mains ensemble.

Ajouter un commentaire...